À propos de cette étude

Des mesures strictes ont été prises dans de nombreux pays pour ralentir la propagation du coronavirus. Parmi ces mesures figurent la fermeture d’écoles et des crèches et le conseil de ne pas demander les grands-parents de s’occuper des enfants. Les lieux où de foules considérables rassemblaient, y compris les restaurants et les centres commerciaux, sont fermés et les gens sont priés de travailler à domicile. Il est également conseillé de limiter les contacts sociaux au strict minimum. En plus, les personnes présentant des symptômes caractéristiques de la COVID-19 sont priées de s’isoler pendant au moins deux semaines.

Il est sans aucun doute que nombre de ces mesures auront des répercussions sur notre vie quotidienne. Déjà, les rues sont désertes, les quartiers scolaires et commerciaux sont calmes, et les rayons des supermarchés sont vidés par des thésauriseurs. D’autres changements sont beaucoup plus invisibles. La recommandation de travailler à domicile, la fermeture des écoles et des crèches, l’annulation des activités sportives et l’interdiction de la vie nocturne, ainsi que la limitation des contacts sociaux signifient que beaucoup d’entre nous passeront beaucoup plus de temps à la maison. Les experts suggèrent que nous devrions essayer de maintenir notre rythme quotidien « habituel ». Sans le rythme quotidien qui nous est imposé par les horaires scolaires, les heures de travail et les heures d’ouverture des magasins, cela est probablement plus facile à dire qu’à faire.

Comme beaucoup de ces mesures sont sans précédent, nous n’avons aucune idée de l’impact qu’elles auront sur notre vie quotidienne. Cette étude vise donc à le faire comprendre. Que font les gens pendant les périodes où les mesures les obligent à rester davantage à la maison et limitent les interactions sociales en dehors du ménage ? Comment organisent-ils le travail rémunéré et domestique ? Et qu’en est-il de la garde d’enfants et des soins informels ? Comment occupent-ils leurs loisirs ? Où et avec qui ?

Nous avons besoin de votre contribution

Afin de répondre à ces questions, nous avons besoin de votre aide et nous vous invitons donc à participer à cette étude. Nous vous demanderons de remplir un bref questionnaire en ligne (environ 10-15 minutes), afin de fournir quelques informations sur votre situation actuelle. Ci-après, vous serez invité à remplir un agenda pour une période de sept jours. Dans cet agenda, vous enregistrez vos activités quotidiennes : ce que vous avez fait, où, avec qui et dans quelle mesure vous avez apprécié l’activité. D’après nos tests, il faut environ 15 minutes par jour pour remplir l’agenda. En savoir plus sur le fonctionnement de l’étude.

Qui sommes-nous ?

Nous sommes des chercheurs scientifiques de la Vrije Universiteit Brussel ayant une expertise dans l’étude de la vie quotidienne. Nous travaillons en collaboration avec hbits, une spin-off de la Vrije Universiteit Brussel pour la collecte de données Un de nos projets les plus connus est l’étude des enseignants du primaire et du secondaire.

La participation à cette étude est-elle anonyme ?

Toutes les informations fournies resteront confidentielles. Les résultats de l’étude seront exclusivement traités et rapportés sous forme de tableaux, de sorte que personne ne pourra savoir quelles ont été vos réponses. En savoir plus sur la politique de la confidentialité.